Née à Montréal, Valérie Carreau se passionne pour la musique dès son enfance. Tout de suite, son intérêt se porte sur le piano qu’elle étudie à l’école secondaire Pierre-Laporte puis à l’école de musique Vincent-d’Indy. Musicienne passionnée, elle remporte de nombreux prix, dont le Prix d’Expression musicale en 1987.

Après avoir poursuivi sa formation classique à l’Université de Montréal, Valérie Carreau décide d’élargir ses horizons en étudiant les communications à l’Université du Québec à Montréal, où elle découvre la photographie et réalise des émissions de radio communautaire sur les musiques du monde. Par la suite, elle voyage, sac au dos, en Amérique du sud et coréalise un documentaire sur le travail des enfants en Équateur.

De retour à Montréal en 1993, Valérie se tourne vers l’enseignement du piano, notamment à l’École de musique Vincent-d’Indy, en studio privé, et depuis 2001 au Collège Regina Assumpta. Son dévouement, sa créativité ainsi que sa passion pour l’enseignement permettent à ses élèves de développer pleinement leur plaisir à faire de la musique.

L’enfance étant au coeur de ses intérêts, Valérie crée en 1999 un album destiné aux tout-petits, comportant des chansons originales et des arrangements pour son programme d’éveil à la musique intitulé Les puces musicales. Accompagnée de sa marionnette chef d’orchestre Maestro, elle enseigne ses chansons dans plusieurs garderies et prématernelles de Montréal et de la ville de Saint-Lambert.

Au cours des années suivantes, Valérie s’amuse à composer aussi pour le piano. Comme elle joue souvent ses compositions lors des concerts scolaires, ses élèves manifestent le désir de les jouer à leur tour. C’est ainsi que, désirant leur offrir un répertoire stimulant et inspirant, Valérie transcrit les partitions de ses compositions. S’inspirant de la nature, de la vie, de ses élèves, elle crée des oeuvres québécoises mélodieuses et agréables à apprendre, qui peuvent rappeler parfois certains compositeurs romantiques ou impressionnistes.

Le 29 avril 2015, elle joue ses compositions en concert à la Salle Marguerite-Bourgeoys du collège Regina Assumpta et lance son premier album de piano solo intitulé Le vent se lève.

À l’automne 2015, elle publie les partitions de sa musique pour piano : Le recueil intégral de l’album Le vent se lève, le recueil Petites fleurs ainsi que trois pièces séparées en feuilles, tirées de l’album Le vent se lève, soit Douce ondine, Le passé défile et Le vent se lève. Ces oeuvres font maintenant partie du programme de l’École de musique Vincent-d’Indy ainsi que de l’École préparatoire de musique de l’UQAM.

Le 15 novembre 2015, elle présente ses compositions à un atelier de musique canadienne à l’École de musique Vincent-d’Indy en compagnie d’autres compositrices telles Alexandra Delgado, Josée Allard, Danielle Fournier et Mona Lebrun.

Le 28 août 2016, son album Le vent se lève est présenté à Radio-Classique, 99,5 FM Montréal, à l’émission La clef des champs, animée par François Paré. Depuis lors, on peut entendre régulièrement sur les ondes de cette station Douce ondine, Le passé défile et Le vent se lève.

En 2017, un extrait de sa pièce pour piano Envolée est publié dans le recueil  Appel à composition 2017 par la Fédération canadienne des associations des professeurs de musique (FCAPM), recueil qui célèbre les 150 ans de la Confédération canadienne.

Depuis 2013, Valérie est membre du jury des examens de piano de l’École préparatoire de musique de l’UQAM et de l’Académie de musique du Québec.

Depuis 2016,  Valérie Carreau est invitée chaque année en tant que compositrice aux récitals et galas de la Semaine de la musique canadienne, organisés par l’Association des professeurs de musique du Québec, récitals pendant lesquels plusieurs de ses oeuvres sont jouées par de jeunes pianistes.

En 2017, Valérie Carreau a entrepris une maîtrise en enseignement des arts à l’Université du Québec à Montréal.

Voulant partager sa passion de la musique qui l’a accompagnée et inspirée toute sa vie, Valérie Carreau espère que ses oeuvres feront voyager les auditeurs au gré des vents et donneront à plusieurs l’envie de jouer du piano!